menu
janvier 2016

anim

Episode ou Epizootie : Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés

(Fables de La Fontaine VIII/1)

: Mai 2017

Les Saints gardent les commandements et la foi en Jésus

(Ap 14,12)

12 : Achillée et Neyret (Orthographes incertaines) auraient été deux eunuques convertis par le François  (par antonomase) de l’époque, pas forcément au pied, ou l’aile ou la cuisse, léger ; ni tellement partisans  de la théorie du genre.  Le second a écrit un livre, intitulé : Flic sans  Plon.
Selon une autre tradition, ils appartenaient sous Néron aux cohortes prétoriennes1. Martyrs : Avant de subir le supplice, Neyret aurait déclaré : Mieux vaut avoir du Plon dans l’aile, que de ne pas en avoir dans la tête.

30 : Jeanne d’Arc : Le premier qui me dit que le 30 mai 1431, Jeanne, la Pucelle, était mal fagotée, je l’éreinte.

Au lieu de freiner ! Rétrograde !

00 : Si notre inquiétude est de maintenir des structures qui existent depuis des siècles, c’est dramatique2
L’auteur reprend, quelques lignes plus loin, la même idée, comme si de répéter ajoutait un surcroît de vérité à une affirmation ! Je pense au contraire que les ministres ordonnés : du pape aux diacres, ont mission d’affirmer et donc d’affermir, au besoin, la Tradition séculaire de l’Église !
Il y a toujours eu des hommes mariés  et il faudra donc militer dans l’Église, catholique en l’occurrence, pour qu’il y en ait encore, qui soient appelés au ministère presbytéral….
Évidemment tant que nos confrères (Et des évêques ?), qui n’ont jamais entendu parler de Vatican II, confondront prêtrise et sacerdoce, sacerdoce commun et sacerdoce ministériel (Cf. LG 10), il faudra galérer pour que les structures qui existent depuis des siècles puissent se maintenir ! Je pense au curé «catho»  de Bethléem, de passage en France avec son épouse ! Nous évoquions un de ses confrères, aussi palestinien, et on lui demandait si lui aussi était marié ? Il répondit que non et qu’il valait mieux ! Comme je le connais je suis sûr que ça n’aurait pas duré plus de trois mois !
Nous souhaitons bonne et longue vie conjugale à notre confrère lyonnais qui quitte le ministère : Pour l’amour d’une femme ou à cause de son évolution spirituelle3  ?

Ça passe ou ça casse ! Sagace ou Salace ? S’agace ou ça lasse, le folklore français, à propos des curés qui se marient ! Brève anthologie :  
Le pétainiste Jean Guitton : Après le mariage des prêtres il faudra parler de leur divorce !
Le chantre de Robespierre avec  sa chanson : Mis à part les curés par devant et par derrière, plus personne ne veut se marier.
Et les camisards ? Sur un air de Brassens : Au curé Du Chayla, ils «les» lui (mort ou vif ?)  auraient coupées et mises  dans la bouche en lui disant : Tiens ! Curé !  La voilà ta chasteté4
Moralité : Eunuque soit, qui, mâle, il  panse !

Vous retrouverez le billet quotidien d 'Alain Rémond, dès lundi prochain5 .Mais, pour qu’on réussisse  à s’en passer, il a passé ses consignes aux pigistes ! Témoin :
+ La cote de popularité de François Hollande, tombée à 4 % est remontée à 20, quand il a annoncé  son renoncement (sympa les Français !) à brider (sic) un nouveau mandat. Et plus loin : Est-ce qu’il y a dans ce quinquennat,  une mesure symbolique qui ait marqué une rupture avec l’ordre des choses ? Évidemment ! Le mariage pour tous. Ce n’est donc pas une coquille : Il faut bien lire «brider». Comme dit Pénélope, de l’anglais : bride  qui signifie « mariée ». C’est un divorce …Débridé ! Après un mariage, non moins : De brigue et de blogue.
+ L’évêque de Gap, pourtant spécialiste des médias, s’est fait  épingler avec sa campagne pour le Denier de l’Église : pour avoir tourné en dérision les candidats à la présidence : qui disent et ne font pas (Mt 23,3) ! Ils promettent et ne tiennent pas !  Comme la justice qui change les délais de prescription au cours d’une l’instruction. Alors, conclut Mgr Di Falco : Votez le Messie Jésus, le seul qui n’a jamais changé de programme !
Manque de pot ! Jésus a bien changé son  programme : Il claironne qu’il n’ira pas à Jérusalem, pour la fête de Soukkoth. Mais lorsque ses frères furent partis  pour la fête, il se mit en route, lui aussi, sans se faire voir et presque (sic)  secrètement (Jn 7,9).  Faut, des fois, mettre le nez dans la Bible ! Par exemple pour ne pas confondre prêtrise et sacerdoce : « On » n’est pas un Peuple de prêtres, comme chante  la chanson.Et les chanteurs ne sont les prêtres…Qu’à deux !

Ne pas confondre : À Bacchus ! Et À bas coût ! Dionysien et Dionysiaque ! Même si on n’est pas sorti de la cuisse de Jupiter ? Il paraît qu’on veut reconstruire  la flèche de la basilique Saint-Denis6  ? Peut-être même qu’on aura l’argent pour celle de Strasbourg, pour les bras de la Vénus de Milo ? Et pour remettre un toit à Jumièges ?  .
Vivement que les Musulmans soient majoritaires à Saint Denis pour qu’on en finisse … Et qu’on n’en parle plus de ces orgies, autres bacchanales…Et tout le Bataclan.

Si tous les cocus….Ça ne peut être qu’une histoire belge : Un zoo qui  veut raccourcir les cornes de ses rhinocéros7 . Ils vendront  la poussière, produit par la fraiseuse…Et le  produit de la vente du produit…Ce sera autant de gagné…D’autant plus qu’il possèdera le même pouvoir aphrodisiaque que la corne entière. Et alors ! Comme disait FF.
Comme disait (encore) une gardienne de parc animalier ? Précisément !  C’est de la kératine, comme  les cheveux de votre homme !
Moralité : Dalila, l’apprenant, est devenue sans voix (Et c’est un alexandrin).

Cf. Elise Lucet, le 22.03.17 : Cash investigation : Comment « supprimer l’ « éméritat » d’un évêque à la retraite ? Autant interdire à un retraité d’être vieux, refuser à un mort d’être mort ? Fastoche ! On a bien déterré des défunts pour les fusiller ! On veut exiger d’un évêque, qu’il éjecte un prêtre jugé, purgé, par le Juge d’application des peines.
Et des candidats à la « présidentielle » crient au complot parce qu’ils sont pris le doigt dans le pot de confiture : bonne maman, Élise ! Je t’écrirai, disait Beethoven !
Pour que les victimes de pédophilie et autres « Parole libérée » puissent enfin évacuer leur stress, je propose le rétablissement de la guillotine. Les victimes des condamnés, comme au Texas, (évangélisé aussi par des Roannais)  pourront assister à l’exécution ! Thérapie infaillible !
Eu égard au procès canonique, je propose que les réconciliations entre bourreaux et victimes soient validées  par un « commis »… d’Officialité, qui pourra leur ficher au nez leur fiche si, plus tard, ils changeaient d’avis ? Enfin il faudra munir les sociologues, qui se mêleront de dossiers de « pédophilie  presbytérale », d’une antisèche d’exégèse sur  Mc 9,43 : «Quiconque  entraîne la chute d’un seul de ces petits qui croient, il vaut mieux…qu’on le jette à la mer ». Y en aurait  des… Qui croient que ça signifie : Pour ne pas que les enfants soient scandalisés,  faites leur croire que le curé qui les tripoterait, ça ne pourrait pas être mal, puisque c’est un  Bon Dieu de Bon Dieu sur la terre ! ?
Or, comme  ajoute Mc aussitôt : Ayez du sel entre vous et soyez en paix les uns avec les autres. Ce que Desproges avait aussitôt traduit avec sa formule immortelle : On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde.
Moralité : Moi, président… (Expression volée à France-Inter).

Un ruban vert…Pour faire évoluer la prescription des crimes pédophiles...8   Ca me rappelle le temps de mon enfance quand le « chef » modifiait les règles du jeu qu’il avait inventé, lorsque le cours  de la partie  ne lui était plus favorable. Bref tout le monde aura à cœur d’arborer le ruban vert !  Sauf François ! Lui, c’est plutôt le Ruben bleu ciel, qui veut jeter Bernard Preynat, dans la fosse au désert (Gn 37,22). Toujours casaque rouge (même tailleur que Laurent Wauquiez) et écharpe blanche (Foulard des grands scouts) !... Pas de vert, en    sus ! Ça ferait trop italien. Et comme il est interdit de séjour dans l’Enclave des papes, et qu’il faut traverser l’Italie, pour y arriver ? CQFD.
03.04 : Retour  à la case-départ :Les Guyanais intentent un procès, pour racisme, à France-Inter,9 qui a  employé ce mot « case » en expliquant pourquoi les indigènes (pardon ! les          « natifs» de  ce pays) refusaient le milliard qu’on leur proposait !
F.I. a eu beau expliquer  que cela signifiait tout simplement « maison » (Rien de commun avec celle de l’oncle Tom) ! Que  c’est ainsi que casa Dei est devenue, en français : Chaise-Dieu… Rien n’y a fait ! Même Christiane Taubira, pourtant pas très chatouilleuse, de ce côté si’ j’ose dire,  n’a pas réussi à calmer le jeu.

07 : Le Royaume de Satan est semblable à un gaz moutarde que Bachar El Assad a semé, comme on sème le vent, au livre de Qohélet. Si vous aviez la folie grosse un grain de moutarde vous iriez la planter dans la mer, car, sinon, la plante deviendra une forêt qui marche en ordre de  bataille, dans « Macbeth » ! Mais Marine, toujours révisionniste : tradition familiale oblige, dit que B.E.A. n’y est pour rien, c’est comme Charonne ! Charogne : Les 300 cadavres dans la Seine, des bobards.

12-14 : Ils sont finis les jours de la Passion : On est chauvin, Français, donc fiers de notre compatriote, Anne-Marie Pelletier, appelée à Rome pour rédiger le chemin de Croix du Pape. Malicieusement, La Croix relève : Elle n’a pas  voulu imposer sa vision des Écritures.10 Et pour cause ! Six stations, apocryphes, sur 14.
À la journée « Chrismale », cette année, c’était le président de l’EPUdF qui édifiait le clergé catholique : 500° anniversaire de la Réforme oblige ! Je relève deux des questions (p) osées, à l’orateur : Que pensez-vous des pasteurs qui bénissent des mariages «homo » ? Ce fut pour une partie non négligeable de l’assistance l’occasion de découvrir la « clause de conscience », chère à Luther : Si celle-ci  répugne, ou oblige à bénir, personne d’autre que Dieu ne peut m’en  empêcher ou m’y contraindre !  Imaginez un curé qui refuse de baptiser un  enfant parce qu’il est opposé au pédobaptisme ? Y aurait du monde à aller tirer la sonnette  du cardinal ?
L’autre question, c’était du genre : Qu’est-ce vous attendez pour rejoindre l’Église (sic) ? Depuis Vatican II on a retrouvé la tradition  patristique : Communion dans la main, Liturgie en langue vernaculaire ? Etienne T (de peur de se faire lapider, sans doute) n’a pas osé nous dire ce qui, à ses yeux et oreilles, clochait (latin : claudicare), encore chez les cathos, je lui suufflerais, comme Jésus le soir de Pâques, à Pâques 2017 : les  visions privées (Pardon Faustine !) qui prévalent sur l’Écriture, les Indulgences qui ne se portent pas trop mal, en Année Sainte).
Sans compter les hésitations pour revenir à un recrutement possible du presbytérat (encore trop  souvent confondu avec sacerdoce…commun) chez des diacres mariés (cf. supra).

 

Où sont les neiges d’antan ?


07.05 :2° Tour des « Présidentielles » : Comment, pour les évêques catholiques11 de France, dire pour qui il ne faut pas  voter, sans dire pour qui il faut voter ? Ne dites pas : Ne votez pas pour qui a les cheveux blonds ! Mon guide (Führer, Duce, Conducator)!
Surtout qu’il n’y a plus de Nathalie : Exit qui rime avec Brexit !
À l’armée, il ne fallait jamais dire : «on» .Parce que «on», c’en est un…Je ne l’ai  pas dit, comme chante  Mouloudji ! Faut dire-t’il dire : (À défaut de Mélanch…ou Ham)  Va z y, Lé….…N’y a pas de Judas, ni de Camé….Lé… Donc ; vous ne saurez pas !
Moralité, comme disait Thomas Allz ‘y ! Et Mour… Avec lui (Jn 11,16).

12-13 : Le pape à Fatima : Un ange lui aurait-il parlé (Jn 12,29 & Ac 23,9) ? Après s’être beaucoup  intéressé au secret de Fatima jusqu’en 2005 (décès de Lucie), le monde catho, à l’approche du Centenaire des apparitions, se tourne vers « l’ange de Portugal » : Entre 1915 et 1917, les trois enfants (Rappel : Lucie Dos Santos, François et Jacinthe Marto) voient « l’ange du Portugal », puis, à plusieurs reprises, la Vierge Marie à Fatima.12
Il y a cent ans, c’est-à-dire au printemps 1915, à Fatima, l‘Ange du Portugal, apparaissait pour la première fois à Lucie dos Santos, accompagnée de trois amies de son âge : Maria Justina, Teresa et Maria-Rosa Matias. Cette année-là, l’Ange leur apparut  trois fois sans rien dire. L’année suivante, il apparut également trois fois à Lucie et à ses cousins  François et Jacinthe Marto. Enfin, en 1917, de mai à octobre, la Sainte Vierge leur apparut six fois13  !
Ce qui caractérise les anges « bibliques » c’est que tous montent et descendent (ou descendent seulement s’ils échouent chez, aurait dit Devos,  les infernaux) .Comme la pluie et la neige ! Comme le Messie. Le plus intéressant pour nous, c’est  la descente : La belle  affaire, Énoch, Elie, Marie, qui montent au ciel ! Comme dit Paul, cf. Ép.4, 9-10 ! Pastichant le mot de Jésus (Ils disent et ne font pas : Mt 23,3)  sur l’échelle  (si on peut dire) des valeurs, ils se répartissent, en trois catégories. Avec, pour  chacune,  son champion : un archange !
+ Ceux qui disent et ne font pas : Gabriel : Il se tient devant Daniel avec une apparence et la voix d’un homme…Ce qui ne l’empêche pas de voler d’un vol rapide à l’heure de l’oblation du soir ! Pas à se tromper ! C’est bien celui de la Sainte Vierge.
+ Ils font et ne disent pas : Leur champion, c’est Michel ! L’ange protecteur d’Israël ! Ceux-là sont personnels : Jésus a son ange qui le console à Gethsémani ! L’art « catho » lui fait reprendre du service, à Néronde (Loire), dans le groupe de la piéta : il tient dans sa main la tête de Jésus dépendu, descendu, de la croix, le reste du corps reposant sur les genoux de Marie. Même Michel-Ange n’y avait pas pensé !
Bref, tout le monde a son ange, selon la Bible : Au hasard Moïse, sans rire : par pure humilité ! Les enfants surtout : Qui voient sans cesse la face de Dieu !
Malheureusement ils n’ont pas l’envergure, nos Chérubins des Chérubins du Paradis, terrestre si je peux ce pléonasme. Deux d’entre eux, beaux comme des anges, précisément, ont même failli, eux-mêmes, se faire violer à Sodome ! Ce qui, tout compte fait, eût été moins grave qu’un enfant !
Enfin, il y a l’ange  du paralytique de la piscine de Bethzatha  14! Il ne méritait pas pareille disgrâce ! Car enfin il avait son permis de descendre et de  remonter… pour redescendre.
On l’appelle Gustave, parce que doré : Or Ange Ina15  ! Le secoué. C’est injuste ! Mais la Bible, incontestée,  fait bien pire ! Des chérubins protègent de leurs ailes,  le propitiatoire, lequel se trouvait au-dessus de l’arche, dans laquelle se trouvait la charte, dont «l’article II» : Tu ne te feras pas d’image, ni rien qui ait la forme de ce qui se trouve au ciel là-haut, ni sur terre en bas (Ex 20,4)…D’un air de dire : Moi, ton  2° article du Décalogue…je m’assois dessus !
+ Enfin, il y a ceux qui disent et qui font, et leur leader, c’et Raphaël. D’accord il n’est pas très catholique, ou plutôt : l’est  trop ! Il accompagnera le jeune Tobie, récupèrera le collyre (cf. . Ap  3,18)  pour guérir l’aveugle, trouvera une femme « inoxydable » à son «client». Il est un des sept anges…Etc. Comme Jésus à Emmaüs il donne à manger mais ne mange pas lui-même ! Le voici, l’agneau si doux, le «panisangelicus », le vrai pain des Anges, des Forts (Jn 6,31 ; cf. Ps 78,25)
Pour conclure : Il manque à la nomenclature : les anges qui ne disent rien et ne font rien, comme l’ange du Portugal. Mais Google a réussi à le faire, au moins parler ! Comme disait Pierre Dac : ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’on est obligé de le faire savoir !
Mais attendons la fin, dirait La Fontaine.
Quant à ceux qui ne remontent pas : ceux qui déchoient choient et chutent (cf. supra), l’ange du Portugal, le muet, nous en parle, comme Dieu parle à Moïse, quand  IL (ou El) est «en forme», en condition :(Cf. Nb 12,8 & Phi 2,6) : C’est la mère : «mes anges» qui vole au dessus du nid, pour supplier la maîtresse de maison d’éloigner son chat qui, lui aussi, rode par là.
L’ange du Portugal virevolte autour des voyants de Fatima, les prépare  à « voir l’enfer et les souffrances de ceux qui ont refusé Dieu ». Or qu’est-ce qu’on  peut voir en enfer, jusqu’à Nouvel Ordre des Choses 16 ?
Coupables, d’avoir refusé Dieu ? Selon l’Écriture : Dieu n’a pas épargné les anges coupables, mais il les a plongés, les a livrés, aux antres ténébreux du Tartare, les gardant en réserve pour le jugement (2 P 2,4). Et encore : Les anges qui  n’avaient pas gardé leur rang mais qui avaient abandonné leur demeure, il les garde éternellement enchaînés des ténèbres pour le jugement du grand Jour (Jd 6).L’éternité, ça finit par finir !
Enfin le secret de Fatima, dévoilé ! Le voilà ! Les créatures de Dieu condamnés au feu éternel attendent, en fait le jugementComme par exemple « Sodome et Gomorrhe, gisant sous le châtiment du feu éternel (Jd 7) ».Car, comme dit Jésus : Au jour du Jugement le pays de Sodome sera traité avec moins de rigueur  que toi, Capharnaüm (Mt 11,24) !
Moralité : Mets un peu d’ordre dans ton Bataclan 17 : C’est un vrai Capharnaüm !

14 : Demain, il  sera trop tard : Il faut (ou il faudra ?) inscrire dans la  constitution deux droits (sic) fondamentaux à la personne : le droit à l’avortement et le droit au suicide assisté18  ! Contrairement à ce que prétendent les cathos, un fœtus dans les « entrailles maternelles » appartient à la future mère : c’est à elle, c’est « elle » même. Donc, elle peut le supprimer ! On aura le droit de l’y aider ! Donc avortement  =  Suicide ou Automutilation ?
Quand on pense que la seule chose, finalement, que Dieu –Béni soit son Saint Nom !- a pu reprocher à Judas, c’est d’être allé se pendre !  Car enfin il a reconnu sa faute : J’ai péché en livrant un sang innocent (Mt 27,4).




La perle de grand prix attribuée ce mois à :

Yves Lecoq : « Les Grands du rire » le 11.02.17, s’adressant à Frank Michael : À chaque succès c’est un triomphe ! Moralité : Pléona



1  Dictionnaire des prénoms et des saints, O.C. P 15. Ne pas oublier que La librairie (et Editions) : PLON, en 1926 publiait  Calixte ou « L’introduction à la  Vie Lyonnaise

2 Mgr Francis Bestion, La Croix, 17.03.17, p 4

3 Cf. Georges Bernanos : Le journal d’un curé de campagne.

4 Jean-Pierre Chabrol hésite entre légende et histoire, à ce sujet ? Voir « Les fous de Dieu », Gallimard, folio, 2007, pp 48, 52,85-86.

5 La Croix, 13.03.17, p 5. &  Voir aussi pp 18 et 22.

6 La Croix, 14.03.17, p 21

7 La Croix, 14.03.1è, p 16.

8 Le Progrès, 21.03.17.

9  Voir aussi La Croix, 03.04.17, p 8.

10 11.04.17, p 16.

11 La Croix, 29.03.17, p 18.

12 La Croix, 24.03.17, p 17.

13 Bulletin paroissial Reins-Trambouze, n°1/2017 ; p, 4

14 Où gisaient une foule de malades car  certains moments l’ange du Seigneur descendait dans la piscine ; l’eau s’agitait, et le premier  qui y entrait  après que l’eau avait bouillonné était guéri quelle que fût sa maladie !

15 :. Prénom féminin grec. Origine incertaine : la conjonction de subordination : Ινα, au sens de « De peur que ! » ? Devenue d’abord interjection ?

16  Ac 3,21. L’apocatastase : mot que TOB traduit par une périphrase (au temps où) sera restauré tout (ce dont Dieu a parlé).

17 Définition du Petit Larousse : Attirail embarrassant. À peu près idem pour Capharnaüm.

18 Déclaration de Jean-Luc Mélenchon, in La Croix, 14.04.17, p 13.